Pour fêter l’arrivée de la belle saison, rien de tel qu’un bon raid VTT histoire de voir si les jambes seront là en 2018 !

Nous voici donc, Lolo, Séb, Toine et moi (Philou ) partis à l’assaut des pics  du Crestois et du pays de Saillans. Si Toine, qui revient pour la 5ème fois et lolo  qui lui ne compte plus les raids à son actif, abordent cette formalité avec calme et discernement, séb et moi sommes plus réservés pour cette première.

Nous n’étions pas les seuls tourangeaux, l’ACV avait également fait le déplacement, avec une belle escouade d’élites bichonnée par Nadou .

                                                                  
                                                                               Seb                lo           Philou               Toine

Pour ceux qui découvrent, Les Chemins du Soleil consistent en un RAID en ligne, en 3 étapes, au départ de GAP et à destination d’AOUST sur SYE. Point bas 200m, point haut 1800m. (abaissé à 1500 pour cette édition à cause de la météo).
Une course Elite en binôme, et une rando-raid sur les mêmes traces. Pour la course Elite, une épreuve, supplémentaire, de nuit le jeudi soir.
L’organisation est d’un très bon et haut niveau, toujours des bénévoles procédant d’un engagement total rien que pour nous, et pour deux raisons : notre bon plaisir mais aussi la sécurité ; nous sommes en montagne et vous comprenez vite ce que cela signifie et impose.
Oubliez les runs à blocs, la pompe dans la poche arrière du maillot et la chambre à air comme seules accessoires de dépannage ! Ceux qui pourront rouler vite sont les techniciens endurants et raisonnés. Pour les autres : gérez, gérez et profitez des traces et vues exceptionnelles.
Dans votre sac on vous demandera d’emporter (obligatoire) une trousse premiers secours, une couverture de survie, un vêtement chaud. Vous pourrez donc rajouter à loisir vos chambres à air et outils préférés , vos boisons et autres barres et gels car si les ravitos sont copieux (charcuterie, fromage, crème de châtaignes..) mieux vaut ne pas se trouver en rade la haut, on viendra toujours vous chercher mais ce n’est pas le but !

1ére étape GAP – MENS  97 km 3400 D+

  A l’origine cette étape ne faisait que « 87 km », mais les conditions météo ont amené l’organisateur à modifier le programme : déplacement du bivouac et abaissement de la dernière ascension. Résultat, plus 10 kms et plus 400m de D+ !!
Programme du jour: Réveil 5h15, dépose des sacs aux navettes, petit déj. (ne pas oublier la bonne crème anti-frottement dans le cuissard) et ce sera le rituel des 3 journées. Pour ce premier jour,  départ pour une liaison de 6 km et 400m de D+  imposée par le changement du lieu de bivouac. Un belle ascension !
Nous avons juste le temps d’encourager les Elites sur la ligne, et notre tour vient enfin !



Lolo dans son élément



Les passages en balcons

Les premiers 20 kms sont une mise en jambes, mais pas une mise en bouche, nous découvrons des sites exceptionnels, des singles comme nous n’en voyons pas chez nous, et pourtant, nous sommes loin du compte.
Passé le premier ravito c’est autre chose qui nous attend, plus haut, plus cassant, plus exigeant mais toujours plus beau. Nous marchons beaucoup, beaucoup trop des fois, mais un portage en balcon c’est tellement inédit qu’il fallait bien le faire une fois.
Nous enchainons les montées et les descentes avec à chaque fois, au point bas, un torrent à longer ou à traverser, heureusement, il fait plutôt chaud.

L’après-midi, nous avons trouvé le rythme, nous roulons depuis 6h30 (liaison incluse) et avons totalement intégré l’idée de rouler encore longtemps. Pour des raisons de sécurité l’organisateur a fixé une barrière horaire à 15h30 vers le km 70, si vous passez après, vous devez rentrer par la route, c’est pour nous un objectif, nous roulons à 12 de moyenne, mais seulement quand nous roulons, donc attention à prendre en compte les arrêts, et  les longs portages à 2 km/h. Notre groupe va donc commencer à se scinder, Toine, séb Lolo et moi qui ne suis pas un grand descendeur. De plus je me paie le luxe de me perdre, par chance le jump ne sera pas trop engagé ! Enfin tout rentrera dans l’ordre, je passe la barrière à 15h10 et rentre avec mon lolo à 18h30, nous sommes bien sur les derniers, mais nous avons eu à cœur de terminer cette difficile et longue étape

2 éme étape MENS- CHATILLON en DIOIS 60 km, 2780m de D+


Petit réveil, la nuit aura été lourde, lolo nous a fait un gros coup de mou, intervention du médecin du camp, et si ce dernier nous rassure un peu sur la santé de Lolo,  il est sage pour lui de ne pas reprendre !
Le plus aguerri de la bande doit se résigner, c’est un coup dur pour l’équipe, il va donc voir l’épreuve d’un autre œil, en assistance Elite avec Nadou, profiter un peu, mais différemment en soutenant, Guillaume, Morgane, Thomas et Sébastien qui, en passant nous fait vibrer, en chasse du podium. il prendra une belle victoire sur l’étape 2.
Pour nous 3 c’est donc  réveil 5h15, petit déj,  départ derrière les Elites.

Du coup cette étape me plait bien !  avec un gros rapport en ascension, le spé est à son affaire !
Les premiers km sont boueux, pas de chance, les descentes sont approximatives et souvent les bouchons se forment.
Séb et moi avons encore nos jambes lourdes, Toine nous quittera donc au premier ravito pour rouler à son rythme
Sur toute la première partie, aucune difficulté technique, on monte beaucoup, les spots sont toujours aussi beaux, le mercure s’emballe, 28° à 12h, qu’elle belle étape !
Au 2ème ravito on se croirait en vacances ! on prend le temps, il n’y a pas de barrière horaire.
La seconde partie sera quant à elle une invitation au fun les descentes avec virages en épingles et changement de niveau font le bonheur des riders, là je marche, je cours, et quand je n’entends plus le crissement des freins de séb, je me dis qu’il est arrivé ! il doit m’attendre en bas comme d’hab !
Trainant à l’arrière le matin, nous ramassons les éclopés du jour, la fatigue est bien présente pour  beaucoup, accompagnée d’un petit moral parfois, des binômes s’organisent ! de notre coté, nous gardons la banane, et apprécions chaque instant.
Quand nous arrivons dans Chatillons nous passons sous le porche de notre Hotel, Pile sous la terrasse du bar où sont attablés Lolo et Toine, l’artiste nous a coller 2h30 dans la vue, et 3 bières ! nous nous dépêchons de finir notre parcours, il nous reste 4 km, lolo à gérer toute notre logistique, nos sacs sont dans nos chambres, à nous le repos et la bonne pression.


3ème étape, CHATILLON –AOUST sur SYE 69 km 2050 D+

La der !, Sur cette dernière étape, le décor sera vite planté par l’organisation, au briefing de  la veille, des conditions météo dégradées sont annoncées. Les Elites partiront normalement, et les randos auront la possibilité d’éviter une partie rendue difficile à cause de la boue en rejoignant le premier ravito par la route, et,  effectuer un nouveau départ à 9h30. 10 km de route contre 25 km de galère ; de plus on nous annonce 2° en altitude, de la pluie, avec un vent de 50 km/h en vallée !
Toine et séb optent pour le circuit, de mon côté, pas certain de rallier l’arrivée suffisamment tôt pour ne pas reprendre la direction  de la Touraine trop tard, je décide de prendre ce premier contournement  pour 10 km.
Nous allons donc rouler séparément, Toine en leader engagera tout le parcours, séb sera une fois dérouté par les signaleurs, tant la météo restera menaçante.
Pour ma part, au bout de 30 km, je reprendrais sur les conseils d’un commissaire, la route pour une descente de col de 20 km sous 5° et une pluie battante !!

    
Dommage ce dernier secteur était prometteur en termes de plaisir et toujours de magnifiques paysages, mais là les explications et obligations sans cesse martelées par les organisateurs prenaient tout leur sens.
Je me suis retrouvé devant les Elites dans une portion descendante, obligé d’attendre ¾ d’heure pour voir enfin passer des plaques bleues « rando » et repartir ; bien heureux de trouver dans mon sac à dos, le maillot manches longues et la veste de pluie ! Séb a pu voir sur le bord du circuit un couple blotti dans une couverture de survie attendant qu’on le redescente sur l’arrivée.
Et oui c’est un RAID sans concession quand le temps se gate !!!
Sur une trentaine de km « circuit » je n’aurai pas imprimé grand-chose, seule une montée mémorable de 500m de D+, escarpée avec des marches de dingues m’a occupé le plus l’esprit, ça n’en finissait jamais, plus de notion de temps !


Toine et Séb ont vaincu cette épreuve avec Brio, Lolo remettra vite le couvert c’est son adn ! quant à moi je me devais d’y aller, c’est fait !
Nous avons vu nos copains « Elites » arriver après avoir tout donné, bravo à eux, Sébastien de l’acv finit 4ème avec son binôme, et un grand merci à Nadége de l’ACV pour son aide !
Pour finir :
J’ai vu un post ces derniers jours qui disait en gros, « quand  c’est difficile ce n’est qu’un mauvais moment à passer, quand on abandonne c’est définitif »

Alors un conseil quand vous le sentirez: ALLEZ-y.
 


   
Arrivée de Toine                                                                           Tous là!!

Laisser un commentaire